Axe thyroïdien

positieschildklierfr500x500

 

La glande thyroïde est située dans le cou, juste en-dessous de la pomme d’Adam (chez l’homme). Elle ressemble un peu à un papillon avec ses 2 lobes liés l’un à l’autre par un isthme et pèse environ 10 à 20 grammes chez l’adulte. Les premières cellules de la thyroïde apparaissent dès les 2-3 premières semaines de gestation juste à la base de la langue. Elles entreprennent un voyage vers le cou et après 7-8 semaines elles atteignent leur position finale à la base du cou. La connexion entre la thyroïde et le dessous de la langue disparaît normalement mais parfois il subsiste de petits reliquats qui peuvent être à l’origine d’un kyste.

 

La thyroïde fabrique les hormones thyroidiennes : de la tri-iodothyronine (T3) et de la thyroxine (T4), mais 10 fois plus de T4 que de T3. Pour produire ces hormones, la thyroïde a besoin d’environ 75 microgrammes d’iode. La T4 contient 4 atomes d’iode (d’où T4) et la T3, 3 atomes d’iode. Les enfants ont besoin d’environ 100 microgrammes d’iode par jour, les adultes 150 microgrammes et les femmes enceintes 200 microgrammes. Une carence en iode pendant la grossesse provoque des lésions cérébrales chez l’enfant à naître. On retrouve l’iode dans le sel de cuisine iodé, le poisson et les œufs.

"Medical gallery of Mikael Häggström 2014". Wikiversity Journal of Medicine 1 (2). DOI:10.15347/wjm/2014.008. ISSN 20018762."

“Medical gallery of Mikael Häggström 2014″. Wikiversity Journal of Medicine 1 (2). DOI:10.15347/wjm/2014.008. ISSN 20018762.”

Pour fabriquer ces hormones thyroïdiennes, de nombreuses étapes chimiques sont nécessaires au cours desquelles différentes enzymes jouent un rôle. Chez certaines personnes, une enzyme peut manquer et elles naissent alors avec une insuffisance en hormones thyroïdiennes. Il y a aussi des médicaments comme le lithium, une haute dose d’iode, etc. qui peuvent bloquer la production des hormones thyroïdiennes.

 

La thyroïde est composée de milliers de vésicules (follicules) qui contiennent de la colloïde entourée par des cellules thyroïdiennes. Ces cellules sécrètent une protéine (la thyroglobuline) et captent de l’iode dans le sang. Dans la colloïde les molécules d’iode sont incorporées dans les résidus tyrosine de la thyroglobuline  pour former de la T3 (tri-iodothyronine) et de la T4 (thyroxine). La protéine est ensuite reprise dans la cellule thyroïdienne. La T3 et T4  en sont libérées et sont sécrétées dans le sang.

 

Lorsque les hormones thyroïdiennes sont fabriquées, elles sont stockées dans des vésicules (follicules) de la thyroïde.

Ensuite, la libération des hormones dans le sang est régulée par une autre hormone, la thyréostimuline (TSH) qui est produite par une petite glande, appelée hypophyse, située à la base du cerveau. Le système est en réalité encore beaucoup plus complexe parce que la TSH est elle-même stimulée par une autre hormone (la TRH ou hormone thyréotrope) produite par une partie du cerveau (l’hypothalamus) et freinée par exemple par la dopamine.

Le système fonctionne un peu comme le thermostat de votre chauffage à la maison. L’hypophyse et l’hypothalamus mesurent constamment la quantité d’hormones thyroïdiennes dans le sang. S’il y a un manque d’hormones thyroïdiennes, la TRH et la TSH augmentent et stimulent la thyroïde à devenir plus active et à produire plus d’hormones thyroïdiennes. S’il y a trop d’hormones thyroïdiennes, la TSH diminue.

 

L’hormone thyroïdienne active est en réalité la T3 et pas la T4. La thyroxine (T4) est d’abord convertie en T3 par des enzymes spécifiques dans presque toutes les cellules. Les hormones thyroïdiennes agissent pratiquement sur toutes les cellules du corps et stimulent le plus souvent leur fonctionnement. Avant la naissance et pendant les 3 premières années de vie, les hormones thyroïdiennes sont indispensables au développement du cerveau. La thyroxine accélère le rythme cardiaque et stimule les contractions cardiaques. Les hormones thyroïdiennes permettent au corps de produire plus de chaleur et aux intestins d’être plus actifs. La thyroxine contribue également à brûler les graisses et fait diminuer le cholestérol dans le sang.

La thyroïde est un organe en forme de papillon située à la base du cou. Elle produit les hormones thyroïdiennes, principalement la thyroxine ou T4. La T4 est convertie en T3 dans pratiquement toutes les cellules. Les hormones thyroïdiennes ont de nombreux effets dans le corps tels que l’augmentation de la fréquence cardiaque, la stimulation de la contraction des intestins, l’augmentation de la production de chaleur par les muscles, la dégradation des graisses et du cholestérol, etc.
La production d’hormones thyroïdiennes est régulée par une autre hormone : la thyréostimuline (ou TSH de Thyroid Stimulating Hormone en anglais). Cette hormone est fabriquée dans une petite glande située à la base du cerveau : l’hypophyse.
Le système fonctionne un peu comme le thermostat de la chaudière dans la maison. L’hypophyse mesure en permanence la quantité de thyroxine dans le sang. Si la thyroxine est trop basse, l’hypophyse produit plus de TSH. Cette hormone active les récepteurs de la TSH qui se trouvent sur les cellules de la thyroïde et stimule ainsi une augmentation de la production d’hormones thyroïdiennes. S’il y a trop de thyroxine dans le sang, la TSH va diminuer.